Une page se tourne, l’évolution faisant partie de la vie.

Depuis bientôt 10 ans de travail dans le jardin, nous voici à un tournant que nous voulions marquer.

Cette marque se verra désormais avec le changement de nom de notre Hortus, car lui comme nous allons désormais évoluer de manière très différente.

Alors que dans un premier temps, il nous a fallu comprendre ce jardin en devenir, puis ensuite « l’exploiter » afin de savoir ce qu’il avait dans le ventre, nous voici désormais dans une nouvelle phase de notre collaboration, une phase différente dans son approche.

Nous allons donc progressivement abandonner l’idée d’exploitation pour nous tourner vers une idée de partage et de philosophie de ce lieu. Il s’agit de démontrer finalement que ce jardin est un lieu de bien-être, de réflexion, et de bien d’autres choses.

Alors, les arbres fruitiers continueront de grandir, et normalement de donner des fruits en plus grand nombre au fur et à mesure des années, ce qui pourra toujours donné des ventes, mais elles seront plutôt à titre personnel. Nous produirons toujours des tomates, poivrons/piments, aubergines et courgettes (entre autres) que nous pourrons vendre en cas de surplus. Mais tout ceci ne constituera plus, à terme, qu’une part marginale de l’activité au jardin.

Est-ce à dire que le côté professionnel est abandonné ?

Oui, et non en fait.

Oui dans la partie production pure, car nous n’avons ni les moyens financiers et technique, ni la surface pour rivaliser avec les autres producteurs. Donc cette partie sera abandonnée au court terme.

Non car nous allons modifier l’usage de ce jardin pour en faire un lieu de thérapie, un lieu où chacun pourra se trouver chez lui, un lieu propice à la déconnexion, un lieu propice à la réflexion sur tout et rien.

Ce lieu deviendra donc un lieu pour nous et pour vous, un lieu pour vous aider, un lieu ouvert, un lieu de discussion ou de silence, un lieu où chacun pourra exister.

Nous vous en dirons plus au fur et à mesure de l’évolution de ce projet en phase de construction finale très prochainement.

Voilà, vous savez désormais le pourquoi du comment du changement de nom de notre Hortus.

Nous espérons pouvoir vous rencontrer prochainement, histoire d’en discuter et d’en profiter.


3 commentaires

jardin en hesbaye · 11 juillet 2019 à 10h37

Belle reconversion.

anatole M · 6 septembre 2019 à 14h50

Bonne chance pour cette reconversion, dans nos modestes potagers c’est la désolation et je ne suis pas le seul à souffrir de la sécheresse.
A pluche.

    Christophe · 8 septembre 2019 à 19h02

    Que dire de l’arrière-saison qui commence, jamais eu si peu de tomate (quelques dizaines de kilos pour près de 100 pieds), et ne parlons pas des fruits comme les pommes ou les poires. Si le beau temps persiste, nous pouvons encore avoir, sous serre et en arrosant, des aubergines et des poivrons/piments, mais pour le reste, c’est effectivement la désolation.
    Et il va falloir s’y habituer semble-t-il…
    Il nous faut donc nous adapter en interrogeant nos pratiques, et changer alors qu’il est encore temps pour essayer de pallier.
    Nous allons, pour notre part, et parce que notre zone climatique le permet, avancer les plantations de 15 jours à 1 mois, avec des protections contre le froid (surtout le gel, léger chez nous) pour les tomates par exemple.
    La sécheresse touche tout le monde aujourd’hui, et tout ceci aura un impact sur tout le monde.
    Bon courage quand même.
    @+++

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :