Nous voici bientôt à la fin de l’année 2017, le blog est resté assez silencieux depuis le mois de Mai (situation du champ) et pourtant le temps a été grandement employé afin de modifier, perfectionner et produire de quoi nous nourrir et nourrir d’autres personnes.

Nos premiers objectifs concernant les arbres fruitiers semblent atteint. En effet, ceux-ci n’ont pas eu besoin d’arrosage cette année, ils ont grandit seul, voire certains ont même commencé à donner des fruits (pommes, poires, prunes, abricots). Alors nous sommes loin d’avoir une grosse production, mais nous avons constaté que cette année, malgré une sécheresse bien installée depuis l’an dernier, nos arbres ont très bien tenu le coup (à 1 ou 2 exceptions près, celle(s) qui confirment la règle).

Ensuite, nous avons augmenté de façon significative le paillage et le paillis sur certaines zones, celle des tomates par exemple, mais aussi aux pieds des arbustes et arbres fruitiers, avec pour conséquence souvent un moindre déperdition en eau par évaporation. Notre type de terre très argileuse a fait le reste en retenant très correctement l’eau, malgré des températures certains jours proches des 40°C. Le constat de la sécheresse se voit aussi dans la dégradation des couvertures car celui-ci est bien moindre que s’il avait plus normalement, à tel point que nous n’avons pas rajouté de matière sur la quasi-totalité des espaces.

DSCF2939

Autre constat concernant les serres, la serre Pépé (la petite serre verte) confirme qu’avec son emplacement actuel, elle reste plus « fraîche » que toutes les autres en plein été, permettant ainsi de faire certaines cultures plus facilement et sans gros écarts de température, surtout en plein été. L’Usine (la serre blanche) nous permet d’envisager sur le début de saison une bien meilleure gestion de nos semis de début de saison et de nos repiquages, grâce à l’ombre apportée par les arbres tout proches en été. Elle reste néanmoins beaucoup plus chaude que la Pépé. La grande nouveauté réside dans la Cathédrale (la serre au centre du terrain en forme de toile de tente) dont nous n’avions point de repère. Son emplacement, la terre, la bâche, l’aération, autant d’inconnues que nous maîtrisions absolument pas. Le résultat est plus que positif, car à l’intérieure nous avions des aubergines, des piments/poivrons et des tomates que nous avons commencé à consommer dès début Juin et ce jusqu’en fin Novembre. Bonne tenue de la structure (qui a survécu à Zeus en début d’année et à Yves/Anna en fin d’année), excellente aération en plein été, bonne diffusion de la chaleur et des rayons du soleil avec la bâche choisie, et excellente production sur une terre exploitée pour la première fois.

L’extérieur a quand à lui aussi bien tenu son rang, même si certaines erreurs connues dès le départ ont donner lieu à des manques cruels de production (les courges par exemple, repiquées très tard et ayant pris la vague de chaleur de début Juin juste après), les fraises ont donné correctement (les Gariguette de début de saison sont allées au-delà de nos espérances), des fruits, des légumes (tomates, salades, radis, choux, etc…), des racines (pommes de terres, topinambours) et aussi les aromatiques, tant en pérenne, vivaces ou annuels. De ce point de vue là, ce fut une bonne année.

L’année se termine, avec quelques travaux encore à réaliser, comme par exemple répartir de la terre que nous avons récupérer sur le terrain, pailler ce qui doit l’être et encre diverses autres choses. Les semis d’automne ont été effectués, comme les bulbes (ail, oignon et échalote) et ne sont pas terminés. De nouveaux bacs ont fait leur apparition, pour augmenter le nombre de pied de Gariguette par exemple, mais aussi pour des boutures ou semis, les zones de culture seront améliorées par apport de terre et ensuite par couverture (paille, foin, copeaux de bois, fumier, etc…) que nous récupérons régulièrement de nos voisins.

L’année se termine donc, mais en fait ce n’est jamais la fin, car sans arrêt le travail continue, si ce n’est sur le terrain, dans la tête, pour essayer de faire les choses correctement.

Je vous enjoins à regarder les photos (les dernières et les autres) que nous avons publié dernièrement sur la page Facebook (ici ou ), car ici, la place manque pour en ajouter beaucoup d’autres.

DSCF2970

Basilic vivace résistant à -15°C

Bonne fêtes de fin d’année à vous tous et rendez-vous ici l’an prochain.

DSCF2952

Rose blanche de Décembre…


4 commentaires

Jean Claude Divet · 22 décembre 2017 à 18h05

Quel bouleau effectué Christophe. Merci pour le partage. Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !! A bientôt !!

anatole M · 22 décembre 2017 à 20h30

Bien heureux de voir que votre projet se poursuit tranquillement (si l’on peut dire) et que vous ne manquez pas d’idées.
Bravo pour le travail accomplit et passez de bonnes fêtes.
A pluche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :