Même si ça peut paraître un peu rude comme appellation, nous avons notre « Usine » désormais, mais une usine pour le naturel bien sûr.

Notre usine sera celle des semis, des boutures, des transplants ou autres joyeusetés du genre, toutes en rapport avec ce que nous allons cultiver à partir de maintenant (ou presque).

Cette usine nous permettra donc de lancer nos semis en toute saison, elle nous permettra de faire nos boutures et de les garder « au chaud » en attendant la transplantation, mais aussi de cultiver pour avoir une saison plus longue, avec des fruits et légumes que nous aimons. Car nous pensons que nous ne cultivons bien que ce que nous aimons, et encore plus ce que nous aimons manger.

Cette usine est entourée de « bacs » de construction maison, certains de 3m de long, certains de moins de 2m et d’autres de 1m. Nous voulons avoir une  diversité la plus riche possible tout autour, autant qu’à l’intérieur.

Vue d'ensemble, nous sommes devant l'entrée de l'Usine

Vue d’ensemble, nous sommes devant l’entrée de l’Usine

Sur le côté gauche, les bacs de différentes longueurs posés pour tenir la bâche

Sur le côté gauche, les bacs de différentes longueurs posés pour tenir la bâche

Les bacs sont occupés par des pieds de fraises protégés par des aiguilles de pin

Les bacs sont occupés par des pieds de fraises protégés par des aiguilles de pin

Côté droit, petit bac tenant la bâche avant, et la suite de bacs pour tenir la bâche de toit

Côté droit, petit bac tenant la bâche avant, et la suite de bacs pour tenir la bâche de toit

De la même manière, des pieds de fraises dans les bacs

De la même manière, des pieds de fraises dans les bacs

L’intérieur est composé d’emplacement de semis accueillant soit nos « auges », soit nos pots. Il y aura aussi des cultures au printemps prochain, avec des bacs bois permettant un espace suffisant pour y mettre par exemple des tomates.

Vue d'ensemble de l'intérieur de l'Usine

Vue d’ensemble de l’intérieur de l’Usine

1ère partie du bac central, carottes, radis, fèves...

1ère partie du bac central, carottes, radis, fèves…

2ème partie, la même chose, avec sur le chevron bois, une chayotte qui a décidé de partir plus tôt et un fenouil...

2ème partie, la même chose, avec sur le chevron bois, une chayotte qui a décidé de partir plus tôt et un fenouil…

Côté gauche (Sud), nous avons dans la 1ère partie du bac des pois et des carottes

Côté gauche (Sud), nous avons dans la 1ère partie du bac des pois et des carottes

2ème partie, même chose

2ème partie, même chose

Côté droit (Nord), nous avons des pois et de la mâche

Côté droit (Nord), nous avons des pois et de la mâche

2ème partie, nous avons (ou avions) des fèves et de la salade (les fèves ont subi une petite attaque d'un assaillant inconnu à ce jour)

2ème partie, nous avons (ou avions) des fèves et de la salade (les fèves ont subi une petite attaque d’un assaillant inconnu à ce jour)

Second bac central

Second bac central

1ère partie, fèves et salades

1ère partie, fèves et salades

2ème partie, pois et mâche

2ème partie, pois et mâche

Ce bac n'est pas encore en activité, il sert pour l'instant d'accueil pour les auges contenant les pots de nos boutures et plants

Ce bac n’est pas encore en activité, il sert pour l’instant d’accueil pour les auges contenant les pots de nos boutures et plants

Encore des boutures et des plants divers et variés sur le côté Nord

Encore des boutures et des plants divers et variés sur le côté Nord

Vue sur l'entrée, ici nous avons de la capucine tubéreuse, des groseilliers à maquereau et des sauges ananas

Vue sur l’entrée, ici nous avons de la capucine tubéreuse, des groseilliers à maquereau et des sauges ananas

En fleur les sauges ananas

En fleur les sauges ananas

Et finalement quelques boutures d'armoise camphrée et cotonéaster

Et finalement quelques boutures d’armoise camphrée et cotonéaster

Nous avons beaucoup travaillé pour l’usine depuis début Août, sous le soleil et la chaleur et comme en ce moment encore à l’aménagement intérieur.

Notre usine fait 10m de long sur 3m de large, nous avons désormais 6 bacs bois de différentes tailles à l’intérieur et 10 bacs bois à l’extérieur qui tiennent la bâche.

Il a fallu retourner la terre une première fois, puis après évacuation de la première couche, pour nous assurer le bon niveau horizontal, recommencer une seconde fois puis mettre cette seconde couche de terre en tas. Nous avons ensuite construit la structure avant d’y mettre les premiers bacs et les remplir de terre à moitié.

Nous avons ensuite construit les bacs extérieurs.

La bâche a été montée, nous avons ainsi pu placer les bacs extérieurs pour qu’ils bloquent la bâche à l’extérieur.

La bâche montée, nous avons pu monter les bacs intérieurs et au fur et à mesure les remplir de terre afin de libérer l’espace pour y mettre soit d’autres bacs, soit des tréteaux accueillant les planches sur lesquelles nous ferons les semis dans nos auges ou pots.

Les derniers bacs se remplissent alors de la terre de la première couche retirée en Août. Ils seront tous remplis quasiment jusqu’en haut. Nous avons prévu pour ceux à l’extérieur la possibilité d’accueillir des filets anti-oiseaux (parce que nous sommes partageurs mais il y a tout de même des limites) et des voiles d’hivernage (protection du gel des fleurs en début de saison, comme par exemple pour des fleurs de fraises).

Nos douleurs sont à la hauteur de la tâche que nous avons menée pour l’usine, et pour tout le reste depuis le début de cette année 2016, mais nous en sommes assez fiers au vu des résultats, en particulier pour l’usine.

Elle est maintenant protégée des vents parfois violents tout ceci grâce à un filet brise-vent tout autour, et il nous reste à planter des arbustes ou arbres pour former une haie protectrice à terme (horizon 2 à 3 ans pour les arbustes, 5 à 7 ans pour les arbres).

Vue sur l'Usine, avec le brise-vent monté en protection

Vue sur l’Usine, avec le brise-vent monté en protection

Le projet usine se termine car il entre en production, l’usine des Permafraises est née, longue vie à elle…

Enregistrer


3 commentaires

sofi · 28 décembre 2016 à 18h15

Nous avons fait des plans qui ressemblent a ta serre !
Je voudrais mettre dans certains de mes bacs des fushias…
Merci de me permettre de voir ce que cela pourra donner..
lorsque mon « doudou » s’y mettra 😉
Que toutes ses poussent passent un bel hiver… 🙂

    Christophe · 28 décembre 2016 à 18h20

    Fushias pour l’instant, nous n’avons pas. Nous nous concentrons beaucoup sur les espèces fruitières et les aromatiques, avec de plus en plus de pérennes (capucines tubéreuses par exemple) et aussi beaucoup d’aromatiques. De toute façon, la plupart des boutures sont actuellement à l’air libre, dehors, pour prendre un peu le froid (voire le gel) car elles en ont besoin. Jusqu’à Dimanche dernier, la température dans la serre était de 14/15°C (sans chauffage), ce qui est presque trop chaud en Décembre.
    Avec une serre, il faut surtout faire attention à l’aération, car l’humidité s’accumule vite et menace alors toutes les plantes…
    Il y aura de toute façon une suite dans les articles concernant les serres (nous en avons 2 autres), dont une auto-construite cet été (la Cathédrale).

      sofi · 28 décembre 2016 à 18h23

      je vais suivre tout cela..hihihi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :