Nous aurions pu crier victoire et ne pas tout dire et tout montrer, mais nous ne le ferons pas.

Nous pourrions pleurer et demander ce qui nous arrive, mais nous ne le ferons pas.

Nous allons simplement dire que sur cette expérience, nous avons des réussites, des échecs, des interrogations et des constats.

Le premier constat, pour le moment, c’est que lorsque la saison démarre de travers, voire complètement à l’envers, il est compliqué de rattraper le coup dans les semaines qui suivent.

Le second constat vient de ces fortes chaleurs, et pour nous peut-être le pire, pas de pluie significative depuis la Mi-Juin, voire pas de pluie du tout depuis quasiment 2 mois plein (et ça continue). Sans eau, rien ne pousse, rien ne fleurit, rien ne fructifie.

Les interrogations concernent nos courges, dont certaines ont fait un « one shot », un fruit et puis meurt. Nous faisons avec, mais notre interrogation est grande. Nous avons eu d’abord les pois courte-vie, les haricots à rames qui font les rames, quelques haricots et puis meurt, et finalement ces courges…

Les réussites sont nos fleurs, les lavatères par exemple, sont certaines courges (patisson) et les tomates qui ont bien tenu le choc et nous donnent encore des fruits (noire, jaune poire, cerise, green zebra). Les réussites sont aussi certains aromatiques qui tiennent bon (basilics) et d’autres qui se sont implantés (thym par exemple, sarriette, etc…).

Les échecs, ce sont tout de même les courges, du moins pour l’instant, qui ont végété depuis mi-Mai, n’ont jamais réellement pris en taille, mais qui en ce moment ont des velléités de redémarrage. Nous verrons bien.

Donc au final, le tout associé donne une expérience, pour cette année, en demi-teinte. Une expérience pas encore terminée, mais qui donne une drôle d’impression. L’impression de ne pas avoir fait tout ce que nous pouvions avec en même temps des éléments absolument indépendants de notre volonté. Le tout associé donne vraiment un goût bizarre…

Soit, nous verrons à la fin car ce n’est pas encore terminé, mais nous commençons déjà à réfléchir pour l’année prochaine concernant ce tunnel à courges ou plutôt ce tunnel à grimpants. Les nouvelles suivront bien sûr et seront publiées ici même.

En attendant, voici quelques photos du moment, pas de commentaires sous les photos, ça parle tout seul:

Tout n’est pas encore « perdu », nous irons jusqu »au bout pour voir et essayer de comprendre.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :