Pour faire suite à un article paru sur l’ancien blog concernant les boutures de lavandins et de romarin, voici un aperçu de ce que ça donne (enfin) cette année.

Nos boutures ont désormais atteint un âge qui leur permet de commencer à donner un aperçu de ce que sera cette haie intérieure que nous attendons avec une certaine impatience, car ils vont se placer en contre des vents d’Ouest.

Nous constituons une haie en fond de terrain, avec cette haie qui viendra s’ajouter en bordure de l’ancien potager, avec entre ces 2 haies, des arbres fruitiers.

Sans plus attendre, parce que les photos parlent mieux que les mots certaines fois, voici ce que ça donne en ce moment.

Voilà une première étape, qui aura pris environ 3 ans avant d’arriver à ceci, mais qui sera complété par une autre haie, coté Est du potager, car ces vents sont moins violents mais extrêmement asséchant. Nous avons plus diversifié sur cette haie-là, avec des genêts à balais, des arbres à papillons, et autres arbustes.

Constituer une haie est essentielle près de l’atlantique, car les vents sont fréquents et souvent assez appuyés (moins qu’en Méditerranée toutefois).

Une fois ces haies constituées, car nous comptons en faire sur la totalité du terrain afin de casser les vents à l’intérieur de celui-ci, nous pourrons enfin avoir un champ qui pourra nous fournir bien plus de fruits et légumes qu’actuellement.

Un monde patience s’ouvre à nous, depuis déjà quelques années et pour bien d’autres encore…


4 commentaires

sofi · 28 décembre 2016 à 18h07

Cela va être magnifique,
et Humm! sentir très bon…
De quoi faire de superbes macérâts d’officinales,
MAIS, il vous manque :
LES RUCHES !
😉

    Christophe · 28 décembre 2016 à 18h10

    Nous devions attendre, nous n’avions pas encore assez de fleurs et pas l’espace abrité…
    Désormais, nous commençons à y penser sérieusement. Nous avons déjà les abeilles sauvages qui se sont installées en fin d’automne dans le sol, juste à côté de la maison, nous avons les bourdons et autres pollinisateurs sauvages qui font bien le travail aussi, nous avons de nouveau beaucoup d’oiseaux qui permettent de réguler les insectes ravageurs… Donc, oui, ça sent très bon, juste avec un souffle de vent, et oui, la (ou les) ruche(s) sont au programme… 2017 je ne sais pas, 2018 peut-être…

      sofi · 28 décembre 2016 à 18h16

      C’est chouette 🙂

Les nouvelles des boutures… [MAJ 12/08/2016] – 1969 : Génération perdue ? · 12 août 2016 à 23h02

[…] {MAJ 12/08/2016]: la suite sur le nouveau blog, avec nos boutures à taille adulte ou presque désormais, c’est ici […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :