Aujourd’hui, en France, plus de 90% des fraises qui sont produites le sont en hors-sol.

Il s’agit plus initialement d’une solution pour éviter des maladies aux pieds de fraises, et ensuite pour faciliter les récoltes et finalement un moyen d’avoir des fraises pendant un grand laps de temps dans une année.

Pour nous, ce genre de culture n’est pas un but, loin de là. Il s’agit simplement de comprendre que nous n’avons pas l’intention de faire une monoculture sur notre terre.

Nos principes sont en fait que chaque plante a une place, et que toutes ces plantes, en cohabitant, se protègent les unes les autres. Nous avons donc un terrain qui est constitué d’essences multiples, permettant une interaction forte entre chacune d’entre elles.

Depuis que nous faisons ceci, environ 6 ans, nos plants de fraises n’ont jamais été malades, ou alors si épisodiquement que l’ensemble n’a jamais été atteint et que nous ne l’avons même pas remarqué.

Nous souhaitons rester avec des fraises de pleine terre, cueillies à maturité, car nous trouvons que leur goût en est « augmentée », c’est à dire que nous avons des fraises avec un réel goût de fraise. Chez nous, une Charlotte et une Ciflorette, une Surprise des halles et un Mount Everest n’ont pas le même goût, et ça se sent, à l’odeur et au goût.

Nous avons à cœur, petit à petit de développer notre production mais en restant ferme sur ces principes, sans déséquilibrer notre terre, en alliant toujours le plus possible cette culture avec plusieurs autres. Vous pourrez le découvrir si vous venez nous voir.DSCF9649

Et nous avons donc décidé d’essayer d’en vivre, en partie du moins, et de faire partager ce goût si unique qu’a la fraise de pleine terre.

J’espère que vous aurez le même plaisir que nous en les dégustant un jour prochain, et que ça vous donnera envie de revenir vers nous pour goûter d’autres espèces de fraises, comme les Cirafines, les Matis, les Garriguettes, ou les Mara des bois, voire les fraises des bois.

Ce fruit a quelque chose que les autres n’ont pas, il n’est pas pour rien le fruit préféré des français, et certainement très prisé dans bien d’autres endroits du monde.

Cette année 2016 marque le démarrage de nos ventes, la saison est plutôt maussade météorologiquement parlant, espérons qu’elle sera bonne sur tous les plans, pour vous et pour nous, au moins sur le chapitre du goût retrouvé.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :